Le Blanc réfléchit

Mémoire de fin d'études, édition

Valeur temporelle et de qualification, le blanc structure la pensée, l’image et la parole. L’art moderne a donné à la surface vide autant d’importance qu’à la surface pleine. Le blanc est devenu un élément à part entière de la composition et il donne une respiration à la surface imprimée. Chacun l’emploie et l’interprète à sa manière afin de transposer ses émotions. Le rapport entre la forme et la contreforme et l’architecture d’une composition de texte est très intéressant à étudier et à manipuler.


Impression laser et couverture en sérigraphie, 170x250 mm, 2015
Typographies : textes en Mercury Text par Hoefler & Co et titrages en Knockout aussi par Hoefler & Co. Papiers : couverture sur Curious Matter, Goya white, 270 grs, pages intérieures sur Olin Smooth, extra blanc, 90 grs et Cocoon Silk, blanc, 115 grs.